Le ver

Psaume 22:6-8 Le ver « coccus ilicis »

 

Le psaume 22 nous révèle quand on se donne la peine d’y plonger ses regards, un véritable trésor.

« 6  Et moi, je suis un ver et non un homme, l’opprobre des hommes et le méprisé du peuple. 7  Tous ceux qui me voient se moquent de moi, ils ouvrent la bouche, secouent la tête: 8  Recommande-toi à l’Eternel! L’Eternel le sauvera, Il le délivrera, puisqu’il l’aime! » (Psaume 22 : 6-8)

Puisque Yeshoua avait déclaré pendant ses trois ans de ministère sur terre, être le Fils de Dieu, on aurait pu s’attendre à l’intervention de son Père en vertu des promesses faites des années auparavant : quand on met sa confiance en Dieu selon les promesses divines, on peut espérer avoir tout au moins son approbation dans la patience et le sentiment de sa présence, avant l’exaucement.

» Lire la suite

Auteur d’un salut éternel

L’auteur d’un livre est la personne à qui vient l’idée de la rédaction d’une roman et qui en imagine un scenario. Au sens premier, c’est celui qui est la cause de quelque chose, c’est un écrivain, le créateur d’un ouvrage.  « Etre la cause », signifie détenir toutes les cartes en mains pour imaginer, inventer, procéder à la suite puis se débrouiller pour dévoiler d’une manière ou d’un autre, par n’importe quel moyen « à temps et à contretemps » (2 Timothée 3:14 à 4) au public son livre. A cette fin, l’auteur doit se trouver une maison d’éditions et un service de presse dont le personnel, spécialement payé pour cela, fera sa publicité en organisant si possible des interviews à la radio et à la télévision.

Cela signifie donc que si tout vient de lui, par lui et pour lui, l’auteur s’entoure d’une équipe. C’est en lui qu’est venu l’idée de concevoir un scenario, puis de développer son intrigue et enfin sa conclusion. Le but de l’auteur est que des acheteurs potentiels viennent acheter son livre et viennent lui dire comment ils l’ont trouvé et comment ils l’ont vécu personnellement. » Lire la suite