Yeshoua

Yeshoua HaMashiah que les nations appellent « Jésus-Christ », est-il ou n’est-il pas le Messie d’Israël ? Est-il ou n’est-il pas le Fils de Dieu ? Est-Il ou n’est-Il pas Dieu Vivant, incarné en chair ? Une réponse parmi des centaines peut être sondée dans les Ecritures hébraïques.

Le « code de la Bible » révèle lui aussi à de nombreux endroits la présence du Nom de Yeshoua à commencer par le livre de la Genèse à partir du Chapitre 1 au Verset 5 en partant de la lettre Yod : en comptant toutes les 172 lettres on trouve écrit le Nom de Yeshoua !

Ce Nom se trouve aussi codé dans Esaïe 53 :8-10 : » Lire la suite

Un ami plus attaché qu’un frère

Décidement ! Yeshoua nous étonnera toujours ! Celui qui se fait appeler « L’ami des gens de mauvaise vie » (Matthieu 11 :19-20)  préfère être considéré comme un ami plutôt que comme un frère. A la lecture du Psaume 22, on s’aperçoit que le Messie a une souffrance dans son âme que personne ne peut saisir si ce n’est le Père et l’Esprit Saint.

Lorsque le Fils de Dieu, cloué sur la croix criait à son Père il y a 2000 ans : « pourquoi m’as-tu abandonné ? », 1000 ans avant ça, le roi David prophétisant – il y a donc 3000 ans – , écrivait ces mêmes paroles en hébreu et pour lesquelles l’on ne perçoit aucune différence dans notre langue française « Pourquoi m’as-tu abandonné, et t’éloignes-tu sans me secourir, sans écouter mes plaintes ? ».

C’est à l’attention de son peuple, qu’il y a 2000 ans, Yeshoua parlait en araméen à ses frères de sang, le dialecte de l’époque. La langue hébraïque utilisée par les auteurs de la Bible comme par exemple David dans les Psaumes était destinée à transmettre la pensée de Dieu au peuple. Le passage hébreu du Psaume 22 est encore plus précis et plus choquant que ce que nous rapportent les évangiles en araméen : « Eli Eli lama sabachtani » (Mathieu 27:46) » Lire la suite

Un ami des gens de mauvaise vie

« 19  Le Fils de l’homme est venu, mangeant et buvant, et ils disent: C’est un mangeur et un buveur, un ami des publicains et des gens de mauvaise vie. Mais la sagesse a été justifiée par ses œuvres. 20  Alors il se mit à faire des reproches aux villes dans lesquelles avaient eu lieu la plupart de ses miracles, parce qu’elles ne s’étaient pas repenties. » (Matthieu 11 :19-20)

Le Fils de Dieu, Yeshoua est venu en chair. Devenu « Fils de l’homme », Il a été méprisé par les religieux de son époque parce que pour eux, un Dieu ne peut pas être homme. Leur irritation allait à son comble lorsqu’Il décida d’aller plutôt vers les gens simples sans instruction. Ainsi, Yeshoua s’asseyait à table en compagnie des « gens de mauvaise vie », des voleurs (les publicains étaient connus pour taxer d’avantage que ce qu’ils devaient).

» Lire la suite

L’Ami

Quelqu’un avait un jour demandé à Dieu « Seigneur, je ne sais pas quoi lire : montre-moi ce que je dois lire dans ta Parole ? ». Dieu lui répondit en clair dans son esprit « lis mes Proverbes : il y en a suffisamment assez pour tous les jours du mois 1 par jour 31 proverbes pour un mois. »
Aujourd’hui le 21 avril nous lisons le Proverbes 21 et ainsi de suite. Arrivé à la fin du mois, on reprend depuis le début.
Si le livre des Proverbes est riche en enseignements de toute sorte, ce qu’il nous apporte en plus aussi, est ce côté caché que l’Eternel, le Roi qui veut révéler à nous ses enfants.
« Les choses cachées sont à l’Eternel, notre Dieu; les choses révélées sont à nous et à nos enfants, à perpétuité, afin que nous mettions en pratique toutes les paroles de cette loi. » (Deutéronome 29:29)

» Lire la suite